Le Club

Photos

Multi Média

Reportages

En savoir plus sur...

Dans le rétro

Répondez ici à l'enquête sur les vibrations

Cinquantenaire Frégate 1951/2001

vers la page Soixantenaire

Cinquantenaire Fregate

A l'initiative du Club des Amateurs d'anciennes RENAULT et du Frégate Club de France, pas moins de cinquante équipages ont été réunis ce long week-end de la Pentecôte 2001, pour célébrer les cinquante ans de la Frégate.
 
Venus des quatre coins de France, mais aussi de Belgique et de Suisse, tous les amoureux de cette grande routière française des années cinquante se sont d'abord retrouvés le vendredi matin sur le site de RENAULT Flins, où la Frégate a été produite de 1951 à 1961. Les participants ont été conviés à la visite d'une des unités de production les plus modernes d'Europe, capable d'une cadence de 1800 véhicules / jour, pendant que le personnel de l'usine pouvait admirer les cinquante Frégate disposées sur l'esplanade centrale. Breaks " Domaine ", luxueuses " Grand Pavois ", berlines " Amiral ", " Affaires " ou " 2 litres ", toutes les versions de la Frégate étaient présentées. Trois splendides cabriolets Letourneur et Marchand, dont celui de la collection RENAULT, ainsi qu'un unique coupé Chapron à conduite à droite étaient aussi de la fête et attiraient vers eux des regards admiratifs.
 
Cet alignement de peintures lustrées et de chromes étincelants a fait dire à Patrick LANDON, directeur de RENAULT Histoire et Collection : " Tiens, je ne savais pas que l'usine de Flins s'était remise à fabriquer des Frégate ! ". Un buffet fut servi aux participants, avant qu'ils ne reprennent la route pour la cité thermale de Forges-les-Eaux en Seine maritime.
 
Cinquantenaire Fregate Cette première journée se termina au foyer rural d'Haussez, accueillis par Mme le Maire, qui prononça un sympathique discours sur l'automobile et son évolution au cours des décennies passées, les participants purent partager un bon repas avant de se reposer en prévision du trajet vers la mer prévu pour le lendemain.
 
Le samedi, leur petit déjeuner avalé, nos joyeux Frégatistes embarquèrent à bord de leurs rutilants vaisseaux pour rejoindre le port du Havre, via les charmantes petites routes de Normandie. Au programme : les boucles de la Seine et la traversée des ponts de Brotonne et de Normandie, les organisateurs ayant fait réaliser spécialement une carte de péage à l'effigie de leur auto favorite. Ils furent rejoints au restaurant l'Armada, au pied du pont de Normandie, par le Club des Amateurs d'anciennes RENAULT de Sandouville - le Havre et leur mascotte, une " Domaine " superbement restaurée.
 
L'après midi fut consacrée à la visite du musée Maritime et Portuaire du Havre, puis à un regroupement au cap d'Antifer pour la photo souvenir, les cinquante Frégate et leurs équipages dominant fièrement le royaume de Poséidon du haut des falaises de craie. De retour à Haussez pour le dīner de gala, les participants purent échanger leurs impressions sur la Frégate et sa conduite, chacun y allant de son anecdote ou de son commentaire.
Ainsi M. MADAMOUR, venant de Toulouse, raconte que pour rejoindre la flotte des Frégate à Flins sa grand Pavois de 1956 a filé à plus 100km/h de moyenne, tout en ne consommant " que " 10 à 11l aux 100km.
M. et Mme SCHALLER, venus de Suisse avec leur " Domaine " dans son jus, indiquent que la Frégate n'est pas leur seule RENAULT : leur collection se compose en effet d'une Celtaquatre, d'une Vivaquatre, de plusieurs 4cv, d'une Caravelle et d'une R16 ! Précisons que M SCHALLER est agent RENAULT !
M. DOREMUS, lui, venu de la région parisienne avec une Frégate 1953 la plus ancienne du lot, regrette de n'avoir pu terminer la réfection de son moteur d'origine, l'énorme couple du gros moteur de Goélette qu'il a monté à la place étant particulièrement difficile à faire passer aux roues arrière.
Quant à M. et Mme LAMORT, ils font part de la patience et de l'adresse qu'il leur a fallu pour réaliser eux même le splendide intérieur cuir et tissus de leur " Transfluide " 1958.
 
La passion de tous ces amoureux pour leur Frégate est vraiment sans limite ! Après les traditionnels gâteau d'anniversaire et champagne, la soirée dansante avec ambiance " années cinquante " a clôturé cette journée bien chargée en km et en images fortes.
 
Dimanche au petit matin après quelques heures de sommeil, nos capitaines ont repris la barre de leurs Frégate et mis le cap sur la Capitale. Sous un radieux soleil et après un voyage sans encombre depuis la Normandie, les Frégate ont débarqué porte Maillot avant de traverser Paris via les Champs élysées et les quais de Seine.
 
Cinquantenaire Fregate Les touristes se trouvant sur le parcours furent agréablement surpris par ce flot de voitures multicolores au look désormais très " rétro ", qui au son des Klaxon ont joyeusement paradé jusqu'à Vincennes. Là, l'association " Vincennes en Anciennes " leur avait prévu un accueil chaleureux en leur réservant les places d'honneur devant le Château.
L'image de ces cinquante Frégate regroupées bord à bord dans un splendide alignement, a ému tous les participants et notamment les présidents des deux clubs organisateurs, Gilbert ENGLER président du CAR Ile de France, et Gérard BATTAGLIA, président du Frégate Club de France. Les trois journées de cette rencontre très amicale, furent conclues en apothéose par un déjeuner de clôture au Chalet du Lac de Saint Mandé, où toutes les Frégate ont trouvé place sur le parking ombragé situé face à l'établissement, dont nous avions obtenu de la Mairie de Paris et de la Prefecture de Police, l'usage exclusif.
 
Au cours du repas, des récompenses furent attribuées, tout d'abord à Monsieur GAUTIER, doyen des propriétaires de Frégate et arborant fièrement ses quatre-vingt-dix printemps, puis à Monsieur CHOPET, 27 ans et benjamin de la manifestation, et enfin à monsieur MADAMOUR pour la plus grande distance parcourue pendant ce week-end, soit plus de 2000km.
 
Cinquantenaire Fregate Les organisateurs eurent la satisfaction de ne pas avoir eu à utiliser la dépanneuse qui avait pourtant suivi toute la manifestation " au cas où ". Quand aux participants, ils ont pu apprécier la grande homogénéité du plateau qui leur a permis de parcourir les étapes à des moyennes confortables, contrairement à des sorties ou se mêlent des véhicules de catégories et de millésimes trop disparates. Ils ont pu une nouvelle fois apprécier les qualités routières indéniables de la Frégate, en partie dues à sa suspension AR à roues indépendantes et bras tirés (dont la légende veut qu'elle ait inspiré les ingénieurs de Rolls-Royce) et son freinage progressif et puissant.
 

Cinquantenaire Fregate

Cette manifestation, appréciée par l'ensemble des participants, fut le fruit d'une organisation minutieuse où les efforts de deux clubs se sont combinés pour le plus grand plaisir de tous. Ces trois jours exceptionnels resteront gravés à jamais dans les mémoires de tous les amoureux de cette grande auto qu'est la Frégate.

Organisation:

Les membres des deux clubs qui ont collaboré pour l'occasion :

vers la page Soixantenaire

© Le Frégate Club de France - Contact